Le putsch manqué de Fidel Castro à Cuba

Castro, ou l'homme qui voulait renverser la dictature cubaine

Fulgiencio Batista, le chef de l'armée cubaine, a fait et défait les présidents de 1933 à 1940, puis s'est fait élire. Il fut écarté ensuite en 1944, puis revint au pouvoir en 1952 à la faveur d'un coup d'Etat (le 10 mars 1952). L'américanisation de l'île a permit de créer une certaine prosperité, mais, celle-ci ne profitera qu'aux classes moyennes urbaines. Le chômage frappant 16.4% de la population active, maintient les salaires des très nombreux travailleurs des champs de canne à sucre à un niveau peu élevé. Cela-dit la révolte est surtout et plutôt le fait des intellectuels. Le 26 juillet 1953, à 5h15, cent trente guérilleros passent à l'offensive de la garnison de la Moncada, à Santiago de Cuba, forte d'un millier d'hommes. Malgré une préparation miniteuse, l'opération échoue, on compte un grand nombre de décès du côté des putschistes, et la plupart des survivants sont faits prisonniers. On compte parmi eux leur chef, Fidel Castro. Fils d'un planteur de canne à sucre, ancien élève jésuites et docteur en droit, il fut lié durant ses études à La Havane à des "groupes d'action" volontiers terroristes et en  conflit ouvert avec le Parti communiste cubain, qui leur reproche leur "aventurisme". En 1947, Castro fut mêlé à un complot contre Rafael Trujillo, président de la République dominicaine. Son idéologie fut assez imprécise. On sait que le frère de Fidel Castro, Raul, fut aussi fervent catholique que révolutionnaire...

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
×