Louis XVI

Introduction

Louis XVI

          Successeur de Louis XV dit "le Bien-Aimé", Louis XVI monte sur le trône de France en 1774. L'on a souvent attribué une phrase à Louis XVI affirmant que "le pouvoir était une malédiction dont on hérite bien malgré soi". En tout cas, c'est un propos qui permet d'expliquer un peu la personnalité de ce roi qui va avoir un destin funeste. Politiquement et pour faire face à la gronde qui commence à émerger dans le royaume, il accorde sa confiance au comte de Maurepas puis à Turgot. Maurepas rétablit les parlements qu'avait supprimé Louis XV. Cette mesure a pour effet de porter un coup d'arrête à la politique absolutiste centralisée initiée par Louis XIV et continuée par Louis XV. Quant à Turgot, c'est lui qui propose une réforme de l'économie et de la société. Cette réforme est marquée surtout par des réductions de la pression fiscale et par une réduction de la dépense publique. 

Le règne de Louis XVI, dernier roi d'Ancien Régime de France

 

16 mai 1770 :  Mariage avec Marie-Antoinette à la chapelle du château de Versailles. Ce mariage est envisagé dans un but diplomatique de réchauffement des relations à l'Autrice. 

10 mai 1774 : Louis XVI monte sur le trône de France. Le couronement a lieu le 11 juin 1775 dans la cathédrale de Reims. 

1774 : Nommination de Jean Frédéric Phélypeaux de Maurepas en tant que Ministre d'Etat. C'est le ministre qui va rétablir les parlements et ainsi mettre à mal la centralisation absolutiste. 

13 septembre 1774 : Loi proposée par Turgot relative à la liberté de commerce intérieur des grains  et la libre importation des céréales étrangères. Cette loi s'inscrit dans un libéralisme émergent chez Turgot et chez le tournant que prend la monarchie à partir des années 1770. 

25 octobre 1774 : Louis XVI convoque les magistrats et rappelle les parlements en leur attribuant des pouvoirs limitant les siens drastiquement. 

 

29 juin 1777 : Nommination de Necker au poste de directeur général des finances. Ce banquier Suisse protestant a fait l'objet de polémique lorsque la question de sa nommination a été posée tant les conditions de nommination et d'accès au Conseil du Roi exclut les protestants en vertu des principes posés par Louis XIV. Néanmoins, il crée pour réformer l'Etat l'emprunt et la loterie

 

1778 : Sur la scène internationale, Louis XVI entreprend de contrer l'Angleterre en soutenant l'insurrection indépendantiste dans les colonies américaines. Cette participation à la guerre d'indépendance est néanmoins couteuse et va encore un peu plus creuser le déficit de l'Etat royal. 

 

8 août 1779 : Necker prend aussi des mesures allant dans le sens du peuple pour favoriser un apaisement. En effet, la loi qu'il prend cette même année abolit les derniers serfs. 

 

1788 : Necker et Maurepas sont rappelés par Louis XVI. La crise politique commence lorsque le fonctionnement de l'Assemblée devient problématique et impossible. Louis XVI ne tient pas compte des doléances.

 

5 mai 1789 : Réunion des Etats-Généraux. C'est cette réunion qui constitue la première révolution institutionnelle car sur le plan politique, les votes deviennent par tête et non plus par Ordre

 

4 septembre 1791 : Louis XVI est destitué une première fois et la Convention lui propose le titre de Roi des Français. La nuance institutionnelle tient lieu au fait d'un transfert de souveraineté entre le Roi et la Convention. C'est d'ailleurs tout l'enjeu de la Révolution, car la question qui va être au coeur des débats institutionnels est bien l'attribution de la souveraineté. 

 

21 janvier 1793 : A la suite d'un procès politique par un tribunal souverain, Louis XVI est condamné à la guillotine ainsi que Marie-Antoinette, son épouse. Cette mise à mort ouvre la voie à un Régime dont Robespierre en est le chef : la Terreur. 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×