Louis-Ambroise de Bonald

Un contre-révolutionnaire est né

Louis de bonald

 

             Louis-Ambroise de Bonald est né le 2 octobre 1754 à Millau et mort le 23 novembre 1840 dans sa ville natale. C'est l'un des penseurs et homme politiques ayant fait prospérer la doctrine contre-révolutionnaire en Europe avec Joseph de Maistre. Contraint à l'exil durant les plus profonds moments de la Révolution Française, il publie néanmoins en 1796 à Constance son oeuvre politique et littéraire intitulée Théorie du pouvoir politique et religieux dans la société civile démontrée par le raisonnement et par l'histoire. Il s'oppose dans ses idées à Rousseau notamment tant il est un fervent opposant au fait que les individus puissent être à l'origine des lois. De plus, Louis de Bonald est un partisan de la société organiciste contrairement aux idées rousseauistes contenues dans le Contrat Social

            Il développe notamment des réflexions sur le pouvoir absolu et tente de l'expliquer par des thèmes juridiques. Il affirme notamment :"Le pouvoir absolu est un pouvoir indépendant des hommes sur lesquels il s'exerce ; le pouvoir autoritaire est un pouvoir exempt de toutes règles." Ainsi, Louis de Bonald fait la distinction entre autoritarisme et absolutisme. Pour Bonald, l'homme n'a ni emprise sur son histoire, ni souveraineté. Il prône en effet une monarchie dont le Roi souverain est seule source d'ordre et d'autorité. 

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×