Les Causes des inégalités sociales sous l'Ancien Régime en France

En France, à l'époque de l'Ancien Régime (avant 1789) existait différentes classes sociales qui définissaient la place que l'on avait dans la société. La classe sociale la plus haute est la Noblesse, d'où provient le roi, sa famille,... Ils ont à cette époque tous les droits sur tous et vivaient bien plus qu'aisement. Ils avaient le droit à l'éducation, et à tous les privilèges. Il y a ensuite le clergé, composé des plus hautes personnalités de l'Eglise dont fait parti le pape, les cardinaux. Ces deux classes ne représentent que 2 à 4% de la population totale de l'époque, et sont les privilégiés. Tout le reste (96 à 98%) est représenté par le Tiers-Etats, ceux qui payent pour tous, qui travaillent perpétuellement. 

Ces classes sont liées à la monarchie mise en place à cette époque, la monarchie absolue. Elle consiste à donner tous les pouvoirs au roi qui peut alors, notamment, envoyer n'importe qui, à sa guise, en prison (ex: la Bastille) par lettre de cachet. Il définit des impôts et taxes dont le Tiers-Etat doit se contenter de payer (ex: taxes sur l'utilisation du moulin, impôts sur les récoltes,...). Etant donné que les paysans travaillaient dur tout au long de la journée, ils se voyaient ne plus avoir suffisamment de force pour oser se révolter.

Les paysans n'avaient pas le droit de parole et devaient simplement exécuter leurs tâches ingrates, jusqu'à l'arrivé de Louis XVI, roi indécis et pas vraiment à l'aise en public, qui mis en place le cahier de doléances qui permettait aux paysans de s'exprimer en disant ce qui n'allait pas dans l'espoir d'un changement. Le peuple voulait moins d'impôts et une égalité avec les autres classes sociales, mais la Noblesse ne désirait en aucun cas perdre ses privilèges, et le roi, par peur d'un soulèvement des Nobles contre lui ignora les demandes de son peuple

C'est à cause de ces conditions que débutera la Révolution française en 1789, suite aux famines, crises économiques et aux mauvaises récoltes...

 

 

Conclusion

Le peuple fut longtemps divisé en trois durant tout l'Ancien Régime, ce qui avait créé de nombreuses inégalités sociales. Différents facteurs et causes comme le privilège des uns et les impôts excessifs des autres définissaient ses trois classes. Ainsi se distinguaient-ils sous l'Ancien Régime, jusqu'à la Révolution...

6 votes. Moyenne 3.83 sur 5.