François Ier

Introduction

Francois ier

             François Ier fait partie de la dynastie des Valois-Angoulême. Il monte sur le trône en 1515. Il s'affirme clairement comme un roi de la Renaissance par divers comportements. En effet, il montre à la fois des éléments hérités de la période féodale qui prend progressivement fin comme le fait qu'en tant que roi il puisse exiger un adoubement chevaleresque par le chevalier Bayard lors de la bataille de Marignan. Ce dernier épisode pose problème institutionnel car nous sommes dans la période où les questions de relations féodo-vassaliques rentrent en contradiction les théories de la mouvance des fiefs de l'abbé Suger qui prônent la supériorité politique et juridique du roi. Roi guerrier et diplomate, mais aussi un roi qui agit en matière religieuse dans un contexte de Réforme protestante, François Ier impose le concordat de Bologne notamment. Roi de la Renaissance artistique, il s'affirme également dans les arts et les lettres en étant mécène d'artistes. Sur le plan politique, François Ier est candidat à l'élection de l'empereur du Saint-Empire Romain Germanique avec Charles Quint en compétition. Elu par un collège de cardinaux, les deux candidats d'affrontent à coup de promesses de dons de sommes financières considérables. Face à Charles Quint, François Ier échoue. 

 

François Ier, un règne "renaissant"

1er janvier 1515 : François Ier monte sur le trône de France. Le couronnement a lieu le 25 janvier 1515 dans la cathédrale de Reims. 

 

1515 : Bataille de Marignan. Au cours de laquelle François Ier demande à être adoubé chevalier par Bayard alors qu'il est roi de France. 

 

1516 : Signature du Concordat de Bologne avec le Pape Léon X. Ce Concordat place l'épiscopat français sous domination et régence du roi. C'est une manière habile de s'affirmer dans le domaine ecclésiastique du royaume. 

 

1516-1519 : Léonard de Vinci vient à la cour de François Ier en vertu du mécènat. 

 

12 janvier 1519 : Mort de l'Empereur Maximilien qui ouvre la voie aux candidatures de François Ier et de Charles Quint pour sa succession. 

 

1521-1526 : Défaite de Pavie. François Ier est fait prisonnier par Charles Quint. Retenu prisonnier, François Ier concède ses deux fils en échange de sa libération lors du Traité de Madrid

 

 

1527-1529 : Guerre de la Ligue du Cognac. Cette guerre est déclenchée à la suite de l'inexécution des conditions de sa libération contenues dans le Traité de Madrid par François Ier. 

 

1530 : François Ier crée la collection des joyaux de la Couronne afin de retenir le plus d'oeuvres d'art possible car signe de prestige. 

 

1530 : François Ier fonde le Collège de France. Celui-ci est chargé de comporter les artistes et les auteurs les plus influents et prestigieux pour un monarque de la Renaissance. 

 

Octobre 1534 : L'affaire des Placards est vécue comme un affront à l'autorité royale et entraine une répression envers les protestants. 

 

1536 : François Ier fait passer une loi qui dispose de l'interdiction de  " vendre ou envoyer en pays étranger, aucuns livres ou cahiers en quelques langues qu’ils soient, sans en avoir remis un exemplaire ès mains des gardes de la Bibliothèque Royale"

 

1539 : Ordonnance de Villers-Cotterêt signée. Cette ordonnance impose que la langue de l'Administration soit le français et non le latin ou une autre langue, et ce dans tout le royaume. 

 

23 mai 1541 : Jacques Cartier est encouragé par François Ier dans une expédition coloniale pour fonder Charles-Bourg sur l'île Sainte-Croix. 

 

31 mars 1547 : Décès dans le château de Rambouillet. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×