Général Boulanger

Un général ambitieux ?

Georges boulanger nadar

 

Il nait le 29 avril 1837 à Rennes et meurt le 30 septembre 1891 à Ixelles. Georges Ernest Jean-Marie Boulanger est un militaire de formation Saint-Cyr qui va très vite se retrouver politiquement impliqué. Avant cela il s'illustre militairement en commandant le corps expéditionnaire de Tunisie en 1884-1885. Politiquement, il entretient des relations amicales avec Clémenceau et Gambetta, si bien qu'il devient ministre de la Guerre en 1886-1887 aux côtés de Freycinet et de Goblet. 

Il s'est se rendre aussi bien populaire dans les milieux d'extrême-gauche, notamment en appliquant scrupuleusement la loi de janvier 1886 relative au bannissement des princes. Mais également dans les milieux d'extrême-droite, par son antiparlementarisme affiché ainsi qu'un rapprochement avec une tendance bonapartiste consulaire. 

Ainsi le boulangisme fait son apparition. Il est marqué par une réussite de rassembler des partisans d'extrême-gauche comme de l'extrême-droite bonapartiste et militariste dans le but d'en finir avec la République parlementaire volontairement caractérisée de "République des bavards". Le 27 janvier 1889, c'est une forme de consécration politique puisqu'il est élu député de Paris. En fin de compte, ce qui a manqué à Boulanger est l'audace puisqu'une fois élu à Paris et fort du soutien de ses partisans il refuse de marcher sur l'Elysée alors qu'il aurait eu l'occasion d'appliquer les slogans du boulangisme :"dissolution, constituante, révision". 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.